Tous droits réservés. © Chambre immobilière de l'Estrie 2017.

Rechercher
  • Le Chambreur

Statistiques de ventes résidentielles Centris - Bilan 2019 - Estrie

Malgré une activité encore soutenue en 2019, le marché de Sherbrooke ne se redresse que progressivement Sherbrooke, le 31 janvier 2020 – l'APCIQ de concert avec la Chambre immobilière de l’Estrie et du Centre du Québec vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Sherbrooke, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.


Ainsi, 2 000 ventes résidentielles ont été réalisées en 2019, ce qui représente la plus forte activité annuelle du marché de revente dans la RMR de Sherbrooke depuis 2007 (+7 %).


Voici les faits saillants de l’année 2019.


Ventes

▪ Le segment de l’unifamiliale a affiché une hausse de 8 % de ses ventes en 2019. Il faut noter que la popularité de l’unifamiliale a été suivie de très près par celle des propriétés à revenus de deux à cinq logements, dont les ventes ont enregistré des gains substantiels (+11 %).

▪ Contrairement à 2018, l’activité dans le segment de la copropriété a été beaucoup moins élevée (+2 %).

▪ Les secteurs qui se sont le plus démarqués en 2019 sont Fleurimont (+16 %), Brompton–Rock Forest– Saint-Élie–Deauville (+12 %) et les Nations (+9 %).


Prix

▪ Dans l’ensemble de la RMR, le prix médian des unifamiliales a connu une croissance de 2 % en 2019, pour atteindre 215 000 $. Il s’agit d’une hausse timide malgré des conditions de marché favorables aux vendeurs dans ce segment.

▪ Les secteurs de Magog (+6 %) et des Nations (+11 %) ont affiché les plus fortes hausses des prix médians de l’unifamiliale en 2019.

▪ Pour la copropriété, après une croissance de 4 % du prix médian en 2018, la tendance se cherche toujours en 2019 avec un repli de 2 % des prix. La situation est semblable pour les plex, dont le prix médian avait bondi de 10 % en 2018 et est resté relativement stable à 232 500 $ en 2019 (+1 %).


Inscriptions en vigueur

▪ Toutes catégories confondues, 1 312 propriétés étaient à vendre par l’intermédiaire du système Centris des courtiers immobiliers, soit une diminution importante de 15 %. Il s’agit d’une quatrième baisse annuelle consécutive à ce chapitre.


Délais de vente

▪ De façon générale, les délais de vente se sont légèrement raccourcis l’année dernière. À l’échelle de la RMR, toutes catégories de propriétés confondues, le délai de vente moyen s’élevait à 117 jours, une baisse de 12 jours par rapport à celui de 2018.

▪ Les délais de vente demeurent néanmoins plus longs dans les secteurs de Magog et de la périphérie, ceux-ci atteignant en moyenne 130 jours et 136 jours, comparativement à 110 jours dans la ville de Sherbrooke.


« Les conditions de marché continuent de s’améliorer dans le segment de l’unifamiliale dans la région métropolitaine de Sherbrooke », note David Bourgon, président de la Chambre immobilière de l’Estrie et du Centre du Québec. « Par contre, les conditions de marché de la copropriété continuent d’évoluer très progressivement vers l’équilibre ou en faveur des acheteurs pour les plex », ajoute-t-il.


Pour des statistiques plus détaillées sur chacune des régions du Québec, consultez le Baromètre APCIQ.


À propos de Centris

Centris.ca est le site Web de l’industrie immobilière québécoise destiné aux consommateurs, où toutes les propriétés à vendre par les courtiers immobiliers au Québec sont réunies à la même adresse. La Société Centris offre aux intervenants du secteur de l’immobilier l’accès à des données immobilières et à une vaste gamme d’outils technologiques. Centris gère aussi le système de collaboration utilisé par plus de 13 000 courtiers immobiliers québécois.



13 vues